Uncategorized
A la Une

Tensions dans le village Bagam département des Bamboutos région de l’Ouest, une personne tuée

Un important dispositif sécuritaire a été déployé le jeudi 16 novembre 2023 dans la localité de Bagam par les autorités administratives. Des affrontements entre les forces de l’ordre et les habitants de cette localité ont éclaté au cours de la journée du jeudi 16 novembre 2023 et ils ont entraîné la mort d’un civil.

Confrontées au problème de succession à la tête de la chefferie de ce village depuis quelques années, les populations sont privées de celui qu’elles considèrent comme étant le chef traditionnel du Village Bagam parlant de sa Majesté Mathurin ZOSSIE MOUOYEBE chef de 2é degré Bagam incarcéré à la prison centrale de Bafoussam depuis le lundi 23 octobre 2023 au motif de trouble à l’ordre public, incitation à la rébellion et usurpation de titre.

A la suite de cette arrestation les habitants de Bagam avaient bloqué la route avant de se rendre à la préfecture de Mbouda située à environ 5 km de leur village où les mamans septuagénaires pour la plupart s’étaient dénudées en guise de protestation contre l’interpellation de sa Majesté Mathurin ZOSSIE MOUOYEBE.

La sortie de Paul ATANGA NJI ministre de l’administration territoriale sur cette question successorale instruisait au préfet des Bamboutos David Delor DIBANGO de n’autoriser que des activités organisées par Dieudonné ZOSSIE dont la désignation comme celle des deux autres est dans l’impasse suite aux diverses contestations.

Mathurin ZOSSIE a commencé à revendiquer le statut de chef légitime en 2020 lorsque son frère Dieudonné ZOSIE a été fait chef du groupement.

Bien avant Dieudonné ZOSIE c’est le nommé Célestin NOUPEBEYI un des enfants du défunt roi qui avait été consacré chef dans la case sacrée.

Après donc la consécration de ses deux frères Mathurin ZOSSIE a à son tour été porté à la tête de la chefferie le 21 octobre 2023, puis arrêté le 23 octobre soit 02 jours après et conduit à la prison centrale de Bafoussam où il se trouve jusqu’à présent.

Sa majesté Jean Marie SIMO TENKUE, mort des suites de COVID 19 en 2020 et père des 03 acteurs impliqués dans cette bataille de succession a dirigé pendant 49 ans cette chefferie de 2e dégré.

Élise F

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page