Uncategorized
A la Une

Le professeur Hubert Mono Ndjana range définitivement sa plume.

La rumeur au sujet de sa mort ayant d’abord circulé au cours de la journée du mercredi 15 novembre et les proches du professeur Hubert Mono Ndjana ont fait une sortie pour démentir l’information, reconnaissant tout de même que sa situation était critique et nécessite une évacuation.

Le jeudi 16 novembre 2023, Ce que de nombreuses personnes auraient souhaité voir être une nouvelle rumeur s’est avéré. Hubert Mono Ndjana est mort, après avoir été hospitalisé à l’hôpital général de Yaoundé des suite à un accident de la circulation survenu le 02 novembre 2023.

Hubert Mono Ndjana de regretté mémoire étudie au Cameroun, puis en France à l’Université François Rabelais de Tours. De retour au pays, il exerce diverses fonctions administratives notamment dans le milieu académique et s’essaye, sans beaucoup de réussite, à la politique. Il est l’un des tout premiers intellectuels camerounais à soutenir ouvertement le Président de la République, son Excellence Paul Biya, lors de son accession au pouvoir en 1982. Ceci se matérialise par des publications visant à mieux faire comprendre la pensée politique et sociale du chef de l’État camerounais.

Lors de l’avènement du multipartisme dans les premières années de la décennie 1990, Hubert Mono Ndjana occupe le poste de secrétaire général adjoint du RDPC, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais. Il est notamment chargé de la communication du parti. Cet engagement politique n’est pas toujours perçu d’un bon œil par bon nombre de ses adversaires et ses collègues universitaires qui ont plutôt une conception théorétique du savoir philosophique et de la vie universitaire. En 1990, il passe une thèse d’État, à l’Académie des Sciences du Djoutché à Pyongyang, en Corée du Nord.

Le 5 février 2003, il devient le premier Camerounais à accéder au grade universitaire de Professeur des Universités dans le domaine de la philosophie. Il a été chef de département de philosophie à l’université de Yaoundé I. En 2016, Hubert Mono Ndjana est président du Jury de l’édition 2016 des Grands prix des associations littéraires.

Ce philosophe camerounais était parmi les intellectuels dont la voix portait dans l’espace public. On lui reconnaît la paternité des concepts d’épistéméthique, de normalisation de l’écart et d’ écartement de la norme. Des concepts qui lui ont permis d’opérer une critique sociale rigoureuse et de dénoncer la dérive éthique. Historien des idées, il a travaillé sur l’évolution historique des philosophies africaines et camerounaises auxquelles il a consacré des ouvrages.

Né le 03 novembre 1946 à Ekabita, Hubert Mono Ndjana, professeur Emerite de philosophie est décédé le jeudi 16 novembre 2023 à l’âge de 77 ans, le jour de la journée mondiale de la philosophie une discipline qu’il a maîtrisé et enseigné toute sa vie. Comme pour marquer toute la symbolique entre l’homme et la discipline qui ont été liés à vie mais surtout jusqu’à la tombe.

ELISE F

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page