Uncategorized

CAMEROUN – YAOUNDÉ

Infrastructures routières, le gouvernement camerounais envisage de réaliser un audit des performances des projets financés par le Fond routier depuis 8 ans.

La recherche d’un prestataire en vue de la réalisation de l’audit technique « au fil des travaux et à posteriori » des contrats de travaux, de prestations de services intellectuels et des fournitures financés par le guichet entretien et le guichet investissement du Fonds routier depuis 2016 a été lancé le 25 janvier 2024,
L’opération initiée par le gouvernement permettra à terme d’interpeller les entreprises adjudicataires véreuses, dont les méthodes étaient déjà vertement critiquées par Emmanuel Nganou Djoumessi , minstre des travaux publics le 24 octobre 2023 s’agissant des soumissionnaires qui avaient érigé la tricherie lors des soumissions, comme mode de validation de leurs candidatures aboutissant généralement à des résultats approximatifs pendant l’exécution des chantiers.

Sur une période de 24 mois, l’auditeur dont le dossier sera retenu devra auditer sur « la qualité des études préliminaires ayant conduit à l’évaluation des projets ; la conformité de la procédure de passation des marchés par les Maître d’ouvrage; la conformité des décomptes payés par rapport aux travaux réalisés ; la mobilisation effective de la Mission de Contrôle et de la qualité des documents produits ; l’examen et l’évaluation du circuit des paiements notamment la production du décompte jusqu’au paiement. En décembre 2023 Emmanuel Nganou Djoumessi a au cours de son passage devant les membres de la commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale annoncé que 41% du réseau routier Camerounais est en mauvais état et 58% en bon ou moyen état.

Élise F

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page